< retour

VOLKSWAGEN occasion

8 résultats

Vous avez une voiture identique à vendre ?

déposer une annonce
  1. VOLKSWAGEN AMAROK 2.0 BiTDI 163 FAP DAKAR N° 244/380 SUV Noir VOLKSWAGEN AMAROK 2.0 BiTDI 163 FAP DAKAR N° 244/380 SUV Noir (diesel)
    16 880 € 131 192 km 2011 Vaucluse (84)
  2. VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Gris VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Gris (essence)
    27 500 € 1 573 km 1976 Vaucluse (84)
  3. VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1200 citadine Bleu VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1200 citadine Bleu (essence)
    14 000 € 16 238 km 1964 Tarn (81)
  4. VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Jaune VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Jaune (essence)
    19 500 € 50 000 km 1978 Var (83)
  5. VOLKSWAGEN TOUAREG II 3.0 V6 TDI 262ch R-LINE SUV Noir VOLKSWAGEN TOUAREG II 3.0 V6 TDI 262ch R-LINE SUV Noir (diesel)
    39 800 € 34 300 km 2016 Nord (59)
  6. VOLKSWAGEN TOUAREG II 3.0 V6 TDI 240 FAP CARAT  SUV Gris VOLKSWAGEN TOUAREG II 3.0 V6 TDI 240 FAP CARAT SUV Gris (diesel)
    25 870 € 90 357 km 2011 Seine-et-Marne (77)
  7. VOLKSWAGEN POLO V GTI 1.4 TSI 180ch berline Blanc VOLKSWAGEN POLO V GTI 1.4 TSI 180ch berline Blanc (essence)
    14 500 € 73 200 km 2012 Rhône (69)
  8. VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Bordeaux VOLKSWAGEN COCCINELLE Type 1 1303 cabriolet Bordeaux (essence)
    19 500 € 84 577 km 1975 Landes (40)

Historique Volkswagen

Créée en 1936 par Ferdinand Porsche, alors technicien chez Mercedes, la marque Volkswagen est née avec le soutien du régime nazi. Le dictateur allemand Adolf Hiltler souhaitait que chacun de ses citoyens puisse s'offrir une voiture et que le pays, doté d'un large réseau autoroutier, ne reste plus désert.

Pour concevoir la première Volks Wagen (littéralement "voiture du peuple" en allemand), Ferdinand Porsche assisté d'Erwin Komenda dessine une auto simple et solide avec un moteur arrière refroidi par air, capable de transporter quatre personnes avec leurs bagages. Quelques années plus tard, le prototype KdF-Wagen se métamorphosera en Coccinelle.

Pour construire ce véhicule, une nouvelle usine sort de terre dans le Nord-est de l'Allemagne. Baptisée KdF-Stadt, la ville sera ensuite renommée Wolfsburg du nom du château environnant. Elle accueille l'une des plus grandes chaînes d'assemblage de la planète. Mais quand débute la Seconde Guerre mondiale, seule une poignée de véhicules sort. Les premières Volkswagen étaient donc des véhicules militaires. Il y eu d'abord la Kübelwagen (une auto tout terrain) puis la Schwimmwagen (une auto amphibie) et la Kommanderwagen qui utilisait la carrosserie de la KdF.

En 1945, KdF-Stadt et ses usines largement touchées par les bombardements passent aux mains des Américains qui en laissent l'administration aux Anglais. À court de moyens de transport légers, l'armée britannique passe une commande de 20 000 véhicules à Volkswagen. Malgré cela, l'avenir de la marque de Wolfsburg reste incertain. Proposée à de grands constructeurs étrangers, qui la refusent, Volkswagen ne doit son salut qu'à un ancien cadre de chez Opel, Heinrich Nordhoff, puis à un conglomérat contrôlé par le gouvernement de l'Allemagne de l'Ouest.

À part l'introduction de la Volkswagen Type 2 (fourgonnette et combi) et d'un véhicule de sport (Karmann Ghia), VW poursuit la production de sa plate-forme unique jusqu'en 1968. La Type 1 (appelée Käfer, Beetle ou Coccinelle suivant les pays) a atteint, dès 1954, le million d'exemplaires.

La marque allemande essaye d'élargir sa gamme à partir de 1967 avec l'introduction de plusieurs modèles Type 3 (des variations de carrosserie basées sur la mécanique de la Type 1), puis en 1969 avec la Type 4 baptisée VW 411 et 412. Le rachat de la marque Audi, en 1964, va permettre à Volkswagen de sortir enfin de sa monoculture Coccinelle.

C'est au début des années 70 que sort la Golf et sa déclinaison GTi suivie de la petite Polo et de la berline Passat. Toutes se distinguent par leurs roues avant motrices et leurs moteurs refroidis par eau, placés transversalement. Si la production de l'ancestrale Coccinelle continue jusqu'en 2003, dans une usine mexicaine, la gamme Volkswagen s'agrandit dans les années 80-90 avec des berlines, des breaks, des coupés, des cabriolets et même des 4x4.

Grâce à ses véhicules civils, ses utilitaires, ses poids lourds (Scania et Man) et de nouvelles marques comme Seat (1986), Skoda (1991), Lamborghini (1998), Bugatti (1998), Bentley (1999) et Porsche (2009) rentrées petit à petit dans son giron, le groupe Volkswagen devient l'une des plus grandes entreprises automobiles du monde. Fin 2009, VW déjà bien implantée en Chine a pris également des parts chez Suzuki, proche de la marque indienne Maruti.