< retour

ASTON MARTIN occasion

22 résultats

Vous avez une voiture identique à vendre ?

déposer une annonce
  1. ASTON MARTIN V8 VANTAGE I N400 Coupé coupé Noir ASTON MARTIN V8 VANTAGE I N400 Coupé coupé Noir (essence)
    67 000 € 22 000 km 2008 Seine-Saint-Denis (93)
  2. ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.3 Coupé coupé Vert foncé ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.3 Coupé coupé Vert foncé (essence)
    57 600 € 62 070 km 2007 Seine-et-Marne (77)
  3. ASTON MARTIN DB9 Volante 517 ch cabriolet Gris ASTON MARTIN DB9 Volante 517 ch cabriolet Gris (essence)
    130 000 € 16 000 km 2013 Ile de France (75)
  4. ASTON MARTIN DB7 3.2 I6 Coupé coupé Gris ASTON MARTIN DB7 3.2 I6 Coupé coupé Gris (essence)
    45 000 € 88 700 km 1997 Tarn (81)
  5. ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch cabriolet Gris foncé ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch cabriolet Gris foncé (essence)
    44 900 € 93 000 km 2005 Belgique
  6. ASTON MARTIN VANQUISH I V12 coupé ASTON MARTIN VANQUISH I V12 coupé (essence)
    non renseigné 0 km 2003 Loiret (45)
  7. ASTON MARTIN DB9 Volante 477 ch cabriolet ASTON MARTIN DB9 Volante 477 ch cabriolet (essence)
    124 000 € 17 500 km 2011 Savoie (73)
  8. ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.7 Coupé coupé Noir ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.7 Coupé coupé Noir (essence)
    68 000 € 49 500 km 2010 Seine-Saint-Denis (93)
  9. ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch TOUCHTRONIC 2 cabriolet Bleu clair ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch TOUCHTRONIC 2 cabriolet Bleu clair (essence)
    63 000 € 54 500 km 2008 Seine-Saint-Denis (93)
  10. ASTON MARTIN DB9 Coupé 450 ch coupé Noir ASTON MARTIN DB9 Coupé 450 ch coupé Noir (essence)
    56 800 € 47 400 km 2006 Var (83)
  11. ASTON MARTIN AM V8 Coupe Serie 4 Oscar India coupé Or ASTON MARTIN AM V8 Coupe Serie 4 Oscar India coupé Or (essence)
    non renseigné 1 km 1980 Essonne (91)
  12. ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch cabriolet Blanc ASTON MARTIN DB9 Volante 450 ch cabriolet Blanc (essence)
    67 000 € 45 000 km 2007 Seine-Saint-Denis (93)
  13. ASTON MARTIN V8 VANTAGE I N420 Coupé coupé Noir ASTON MARTIN V8 VANTAGE I N420 Coupé coupé Noir (essence)
    72 000 € 39 500 km 2011 Seine-Saint-Denis (93)
  14. ASTON MARTIN DB7 Vantage coupé Gris ASTON MARTIN DB7 Vantage coupé Gris (essence)
    53 900 € 56 420 km 2000 Var (83)
  15. ASTON MARTIN DB6 Vantage coupé Bleu ASTON MARTIN DB6 Vantage coupé Bleu (essence)
    non renseigné 1 km 1967 Essonne (91)
  16. ASTON MARTIN DB5 4.0 coupé Rouge ASTON MARTIN DB5 4.0 coupé Rouge (essence)
    non renseigné 1 km 1964 Essonne (91)
  17. ASTON MARTIN DB6 En cours de restauration coupé ASTON MARTIN DB6 En cours de restauration coupé (essence)
    non renseigné 1 km 1971 Essonne (91)
  18. ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.3 Coupé coupé Gris foncé ASTON MARTIN V8 VANTAGE I 4.3 Coupé coupé Gris foncé (essence)
    64 490 € 47 000 km 2006 Val-de-Marne (94)
  19. ASTON MARTIN V8 VANTAGE N400 Coupé coupé Noir ASTON MARTIN V8 VANTAGE N400 Coupé coupé Noir (essence)
    64 900 € 41 700 km 2008 Haute-Garonne (31)
  20. ASTON MARTIN DBS Vantage 4.0 325 ch coupé Vert foncé ASTON MARTIN DBS Vantage 4.0 325 ch coupé Vert foncé (essence)
    345 000 € 0 km 1970 Maine-et-Loire (49)

Historique Aston Martin

Avant de devenir la marque prestigieuse que l'on connaît, Aston Martin a connu une histoire assez mouvementée avec pas moins d'une dizaine de propriétaires. Ses créateurs, Robert Bamford et Lionel Martin, étaient deux passionnés de sport automobile qui participaient à des courses de côte au volant d'une Singer préparée par leurs soins. Pour construire leur propre auto, ils créent la société Bamford & Martin Ltd.

Rebaptisée Aston Martin, en hommage à la course de côte d'Aston Clinton, la petite entreprise s'installe près de Londres (Angleterre) et conçoit la première Aston Martin en 1913. Après la Première Guerre mondiale, Aston Martin connaît d'importantes difficultés financières. La marque sera momentanément sauvée par un mécène polonais, le comte Zborowski.

Mais, en 1925, l'entreprise est mise en liquidation. Une nouvelle société voit le jour en 1926, grâce à William Renwick et Augustus Cesare Bertelli, et porte le nom d'Aston Martin Motors. Les berlines T et S se vendent peu. Grâce à leurs succès sportifs, les Aston Martin International et Le Mans sont davantage appréciées en 1929. Une victoire en 1934 au Tourist Trophy incite la marque a produire une version routière de son bolide.

Malgré cela, les ennuis financiers perdurent. Le concessionnaire Aston Martin de Londres vient apporter son soutien avant que Gordon Sutherland, en 1936, ne reprenne l'entreprise et recentre la production sur des modèles plus sages. En vingt ans d'existence, Aston Martin n'a construit que 700 véhicules.

En 1940, l'Atom voit le jour. Aérodynamique et constitué d'un châssis tubulaire recouvert d'une peau en alu, ce proto Aston Martin ne manque pas d'originalité. Il ne permet pas cependant à la marque de combler ses déficits de trésorerie. En 1947, David Brown la rachète et la fusionne avec Lagonda, une autre marque qu'il possède déjà. Aston Martin s'installe alors à Newport Pagnell et sort l'Aston Martin DB2.

En 1958, Aston Martin présente l'Aston Martin DB4 puis la DB4 GT et la GT Zagato. En 1963, c'est au tour de la célèbre Aston Martin DB5, tant appréciée par l'agent secret 007, de prendre la route. A la fin des années 60, Aston Martin tente quelques incursions en F1. Sa DBR se révèlera plus performante en endurance avec trois victoires aux Nürburgring.

Dans les années 70, malgré la sortie du coupé Aston Martin DBS et de la berline Lagonda, Aston Martin passe sous le contrôle d'investisseurs américains. Ce n'est qu'en 1987 que la marque britannique retrouve la stabilité grâce à Ford. Entre 1990 et 2000, la gamme s'enrichit des modèles Aston Martin Vantage, Aston Martin V8 et Aston Martin DB7 coupé et cabriolet.

En association avec le préparateur anglais Prodrive, l'écurie de course Aston Martin Racing voit même le jour, en 2004, et engrange les succès en compétition notamment aux Mans. Mais en 2007, à cause de la crise, Ford Motor Company décide de se séparer d'Aston Martin. C'est un consortium mené par David Richards (patron de Prodrive), John Sinders et deux sociétés koweïtiennes qui se porte acquéreur.

En 2008 apparaît la DBS V12. En 2009, Aston Martin fait de nouveau sensation auprès de ses clients aisés grâce à sa nouvelle berline cinq portes, l'Aston Martin Rapide, et son coupé Aston Martin V12 Vantage. Les deux modèles présentés en 2011, l'Aston Martin Cygnet (une citadine de 98 ch sur base de Toyota iQ) et l'Aston Martin One-77 (une supercar V12 de 750 ch), sont opposés à l'extrème.