< retour

MAZDA occasion

6 résultats

Vous avez une voiture identique à vendre ?

déposer une annonce
  1. MAZDA MX-5 NC 1.8 MZR Cabriolet Elegance cabriolet Gris foncé MAZDA MX-5 NC 1.8 MZR Cabriolet Elegance cabriolet Gris foncé (essence)
    8 500 € 125 000 km 2006 Yvelines (78)
  2. MAZDA MX-5 NB 1.6i cabriolet MAZDA MX-5 NB 1.6i cabriolet (diesel)
    8 900 € 63 000 km 2001 Hauts-de-Seine (92)
  3. MAZDA RX-8 231 Performance coupé Noir MAZDA RX-8 231 Performance coupé Noir (essence)
    9 000 € 77 500 km 2009 Eure-et-Loir (28)
  4. MAZDA MX-5 NA 1.6i cabriolet Rouge MAZDA MX-5 NA 1.6i cabriolet Rouge (essence)
    9 590 € 145 500 km 1990 Nord (59)
  5. MAZDA MX-5 NB 1.8i cabriolet Bleu MAZDA MX-5 NB 1.8i cabriolet Bleu (essence)
    9 000 € 64 000 km 1998 Gard (30)
  6. MAZDA MX-5 1.8 MZR Roadster Coupé Elegance cabriolet Gris clair MAZDA MX-5 1.8 MZR Roadster Coupé Elegance cabriolet Gris clair (essence)
    11 140 € 127 000 km 2007 Yvelines (78)

Historique Mazda

Fondée en 1920 à Hiroshima (Japon) par Jujiro Matsuda, sous l'appellation Toyo Cork Kogyo Co., Mazda ne devient officiellement Mazda Motor Corporation qu'en 1984. Si ce nom ressemble phonétiquement à celui de son fondateur, il provient en fait d'un dieu ancien, Ahura Mazda. A son origine, cette firme était spécialisée dans les produits en liège et les machines.

En 1931, sort de l'usine nippone une originale moto à trois roues dotée d'une benne de transport. Ce petit utilitaire connaît le succès aussi bien au Japon qu'en Chine. Il faut attendre 1940 pour qu'un prototype à quatre roues voit le jour.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Mazda est amenée à produire des fusils pour l'armée japonaise. La destruction de la ville d'Hiroshima, par la première bombe atomique américaine, oblige Mazda a redémarré son activité en Inde. Ce n'est qu'en 1960 qu'est présenté le petit coupé biplace R 360, première vraie automobile Mazda équipée d'un V-twin de 356 cm3.

En 1961, Mazda acquière les brevets du moteur à pistons rotatifs de l'Allemand Félix Wankel. Une façon de se différencier des autres constructeurs notamment américains. La Cosmo Sport 110S de 1967 est équipée de ce moteur très compact au bruit si particulier. Il motorisera d'autres générations de coupés Mazda comme le RX-7 (1978) puis le RX-8 (2002).

Mazda enrichit peu à peu sa gamme et lance en 1965 la Luce, une berline à quatre portes. En 1968, la Familia (323) s'insère entre la Carol et la Luce. En 1970, la Capella (626) vient se placer entre la Familia et la Luce. L'acquisition de la licence du moteur rotatif offre surtout à Mazda une image en marge des autres constructeurs nippons. En 1988, la marque japonaise ouvre un centre de Recherche et Développement en Europe à Francfort (Allemagne).

Si Mazda participe à de nombreuses courses notamment en rallye avec la 323 4WD (1987), c'est en remportant les 24 heures du Mans (1991) avec le prototype 787B que Mazda marque l'histoire du sport automobile et de l'endurance. C'est en effet la première victoire pour un constructeur du Soleil levant et la seule à ce jour pour un véhicule Quadrirotor de 700ch.

Avec le soutien de Ford Motor Corporation, rentrée dans son capital en 1979, Mazda devient une marque reconnue pour sa fiabilité et l'originalité de ses coupés et cabriolets (MX-3, MX-6, MX-5). Lancée en 1989 et dénommé Miata sur le marché américain, le MX-5 est devenu en 2011 le roadster le plus produit au monde (900 000 unités). Depuis, il compte aussi dans ses rangs une version à toit repliable rigide (RC).

Les Mazda Xedos 6 et 9, berlines luxueuses apparues entre 1993 et 1999 en Europe, n'ont pas eu de descendantes. Toutefois, en plus des célèbres sportives MX-5 et RX-8, la gamme compte toujours une citadine (Mazda2), une compacte (Mazda3), une berline (Mazda6), un monospace (Mazda5), un SUV (CX-7) et un 4x4 (BT-50). Fin 2008, Ford a réduit sa collaboration avec Mazda qui s'est depuis tournée vers Toyota pour l'aider à développer de futurs véhicules hybrides.