< retour

PONTIAC occasion

12 résultats

Vous avez une voiture identique à vendre ?

déposer une annonce
  1. PONTIAC CHIEFTAIN De luxe berline Bleu clair PONTIAC CHIEFTAIN De luxe berline Bleu clair (essence)
    20 000 € 87 000 km 1955 Haut-Rhin (68)
  2. PONTIAC FIREBIRD IV V6 207 ci (3,4 L) (L32) coupé Blanc PONTIAC FIREBIRD IV V6 207 ci (3,4 L) (L32) coupé Blanc (essence)
    10 500 € 129 000 km 1995 Ardèche (07)
  3. PONTIAC LE MANS III 6.6 V8 (400 ci) GT-37 coupé Vert PONTIAC LE MANS III 6.6 V8 (400 ci) GT-37 coupé Vert (essence)
    24 900 € 39 583 km 1971 Puy-de-Dôme (63)
  4. PONTIAC FIREBIRD II V8 350 ci (5,7 L) (Pontiac) coupé Rouge PONTIAC FIREBIRD II V8 350 ci (5,7 L) (Pontiac) coupé Rouge (essence)
    23 000 € 85 000 km 1979 France
  5. PONTIAC FIREBIRD II V8 403 ci (6,6 L) (Oldsmobile) coupé Gris clair PONTIAC FIREBIRD II V8 403 ci (6,6 L) (Oldsmobile) coupé Gris clair (essence)
    12 900 € 80 000 km 1979 Seine-Saint-Denis (93)
  6. PONTIAC FIREBIRD IV V8 350 ci (5,7 L) (LT1) coupé Rouge PONTIAC FIREBIRD IV V8 350 ci (5,7 L) (LT1) coupé Rouge (essence)
    26 000 € 45 000 km 1997 États-Unis
  7. PONTIAC CHIEFTAIN Catalina coupé Jaune PONTIAC CHIEFTAIN Catalina coupé Jaune (essence)
    35 000 € 150 000 km 1953 Nord (59)
  8. PONTIAC FIREBIRD IV WS6 cabriolet Blanc PONTIAC FIREBIRD IV WS6 cabriolet Blanc (essence)
    27 000 € 126 985 km 2002 Moselle (57)
  9. PONTIAC STAR CHIEF berline Violet PONTIAC STAR CHIEF berline Violet (essence)
    14 500 € 23 985 km 1961 Maine-et-Loire (49)
  10. PONTIAC TORPEDO II 4.1 (249 ci) Silver-Streak I8 cabriolet Bordeaux PONTIAC TORPEDO II 4.1 (249 ci) Silver-Streak I8 cabriolet Bordeaux (essence)
    45 000 € 100 000 km 1948 Haute-Loire (43)
  11. PONTIAC FIREBIRD III V8 350 ci (5,7 L) TRANSAM GTA coupé Noir PONTIAC FIREBIRD III V8 350 ci (5,7 L) TRANSAM GTA coupé Noir (essence)
    9 000 € 136 000 km 1988 Yonne (89)
  12. PONTIAC FIREBIRD V6 191 ci (3,1 L) coupé Rouge PONTIAC FIREBIRD V6 191 ci (3,1 L) coupé Rouge (essence)
    16 500 € 30 000 km 1990 N.C.

Historique Pontiac

Fondée en 1893 dans le Michigan (USA) par Edward M. Murphy, la Pontiac Buggy Company est une société qui vient tardivement à la construction automobile. Pontiac a en effet commencé par la fabrication de voitures à cheval. La marque doit son nom au quartier de la ville de Detroit qui l'a accueilli. Ce nom était celui d'un valeureux chef indien.

En 1906, Edward M. Murphy s'associe à Alanson P. Brush pour fonder la Oakland Motor Car Company. Puis, en 1909, cette firme rejoint le giron de General Motors. Grâce à­ GM, sous l'appellation Oakland, Pontiac sort en 1916 un modèle propulsé par un V8.

Mais c'est avec le modèle 38, doté d'un six cylindres, que les ventes démarrent réellement. Des problèmes de qualité les font chuter, en 1920. General Motors cherche alors à combler les vides dans sa gamme, les écarts de prix entre Buick, Cadillac, Chevrolet, Oakland et Oldsmobile, étant jugés trop importants.

En 1940, sous son nom définitif, Pontiac commercialise une Oakland à empattem­ent raccourci. Equipé d'un six cylindres, ce véhicule est vendu au même prix qu'un modèle à quatre cylindres. Le succès est tel, qu'en 1932, GM enterre la marque Oakland et crée la Pontiac Motor Company.

En 1941, la gamme Torpedo introduit une nouvelle esthétique avec le retour du style fastback. Jusqu'en 1949, les Pontiac équipées de huit cylindres affichent des lignes plus racées. La Bonneville voit le jour en 1957 et représentera, au cours de ses neuf générations (jusqu'en 2005), la Pontiac la plus produite.

Au fil des ans, la Bonneville s'embourgeoise et devient un modèle apprécié pour son confort et ses performances. Elle est déclinée en version break, coupé et même cabriolet. Vers la fin des années 50, la Pontiac Super Tempest affiche fièrement ses 330 ch. Au milieu des années 60 débute l'aire automobile la plus prisée des passionnés, celle des Muscle cars.

L'essence pas chère permet à Pontiac de sortir en 1964 la GTO et en 1967 la mythique Firebird. Suivront les coupés Trans Am (1969) et Grand Am (1973) commercialisés principalement en Amérique du Nord. En 1982, la Trans Am joue également les vedettes dans la série télévisée K2000.

En 1981, Pontiac lance la 6000 et les nouvelles Sunbird et Firebird, proches de la Chevrolet Camaro et du coupé sport Grand Am. En 1983, la Parisienne, une grosse berline fabriquée au Canada, réintègre la gamme américaine. La Fiero de 1984 se démarque par son moteur placé en position transversale arrière tandis qu'en 1990 Pontiac dévoile le Trans Sport, un monospace au look futuriste.

Le dernier véhicule sympathique de la gamme Pontiac apparaît en 2005 sous la forme d'un petit roadster biplace. La Solstice est le clone de la Saturne Sky, de l'Opel GT et de la Daewoo G2X. Suite à la crise économique, fin 2009, General Motors arrête définitivement la marque Pontiac, refermant ainsi le livre d'une histoire presque centenaire.